Par les sentiers boisés nous irons

Photo : Nicole Pottier

*

Par les sentiers boisés nous irons,
Voir l’aubépine couverte de neige.
Tout là-haut parmi les bourgeons,
La tourterelle s’éveille et se languit ;
La clairière résonne de mille chants,
Le pic-vert s’esclaffe gaiement.
Quand le Prunellier sème ses pétales au vent
L’aubépine surgit toute courbée et crochue
Bourgeonnant de boutons clairs et pâles
Comme l’onde ambrée, la verte grêle,
Comme si, par quelque sortilège, la pluie
Prisonnière de ses épines avait oublié de tomber.

Mary Webb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s